Thru-hike – mars 2018

guide nablus duma

Le Sentier d’Abraham (Masar Ibrahim al-Khalil), en coopération avec son partenaire, le Siraj Center, a organisé pour la troisième fois le Thru-hike sur 21 jours de suite. Le Thru-hike a commencé le 3 mars depuis le village de Rummana à Jénine et s’est terminé le 23 mars dans le village de Beit Mirsim, dans le sud d’Hébron. Le dernier jour, une soirée spéciale d’arrivée a été organisée à Hébron, dont un dîner préparé par les participants (les thru-hikers). Les membres du groupe, qui ont effectué la randonnée du nord de la Palestine au sud en 21 jours, ont reçu des diplômes de réussite de même que des tee-shirts Thru-hike du Sentier d’Abraham à la fin de la soirée.

Nombre de guides touristiques et de familles d’accueil le long du Sentier ont participé au succès de l’évènement, et cette fois-ci, nous avons eu l’honneur d’accueillir de nombreux journalistes internationaux, de réalisateurs et de tour-opérateurs internationaux.

« Nous avons fini maintenant, après vingt-et-un jours de marche continu. Des locaux tout comme des étrangers se sont joints à nous pour la randonnée, le long de chaque étape qui passait par plus de 50 villes et villages palestiniens, bédouins et camps de réfugiés, pour vivre l’hospitalité palestinienne, pour découvrir la beauté de la région et pour identifier les nombreux problèmes liés à la Palestine. » Zaid Azhari, Directeur des opérations du Sentier d’Abraham.

Les participants ont exprimé leur gratitude à l’équipe et leur joie d’avoir saisi l’opportunité de marcher ces 330 kilomètres du nord au sud de la Palestine. Le sentier a contribué à modifier la vision et la perspective des participants, surtout celles des étrangers qui sont venus pour la première fois.

« C’est pour moi une grande opportunité de créer ma propre vision de la situation politique de ce conflit ici en Palestine. Nous recevions seulement les informations par les médias de communication, qui sont fausses. C’était une chance de connaître les personnes d’ici et des personnes différentes pendant la randonnée et bien sûr, il y a aussi toute cette nature incroyable que nous ne connaissons pas en Europe. Je suis donc très reconnaissante d’avoir pu venir ici et de faire partie de ce groupe. » Anneli Hartmann-Klaen, d’Allemagne.

Zaid Azhari ajoute aussi que le fait que de tels participants soient présents, qu’ils soient étrangers ou locaux, a rendu cette fois l’évènement très spécial. « Notre objectif a été atteint grâce à l’amitié et l’atmosphère familiale incarnée par les participants. »

 

28/03/2018