Les ruines toujours enfouies de Tell Ti’innik dévoilent une ville positionnée stratégiquement à la frontière entre la zone montagneuse et les plaines de la route principale entre Jénine et Haïfa, qui a servi de pôle majeur dans la région dès la première partie de l’âge du bronze.